Assurances emprunteur

Comment connaître le prix d’une assurance de prêt immobilier ?

Bien qu’aucune loi ne l’impose, les établissements de prêts exigent la souscription d’une assurance de prêt immobilier pour garantir le remboursement du crédit immobilier. Cette assurance fait partie des éléments entrant en compte dans le coût global de ce type de crédit. Dépendant de plusieurs facteurs, son coût est variable et impacte le coût global de l’emprunt. Comment connaître le prix de cette assurance ?

Assurance emprunteur : quels paramètres influencent son coût ?

En cas de décès, d’invalidité ou d’incapacité de travail des suites d’un accident ou d’une maladie, l’emprunteur ne pourra pas honorer le remboursement de son crédit. Afin de se prémunir de ces éventualités, les établissements prêteurs exigent la souscription d’une assurance emprunteur pour l’octroi d’un crédit immobilier. Son coût représente entre 25% et 30% du coût global du crédit. Les primes d’assurance sont calculées en fonction de l’âge de l’assuré, son état de santé, le type de prêt, son montant et sa durée ainsi que les risques particuliers liés à sa profession et à ses activités, le fait d’être fumeur ou non, etc. En fonction des risques établis à la suite d’un questionnaire médical détaillé, la tarification de l’assurance peut être normale, comporter des surprimes ou des exclusions de garantie. Deux méthodes sont appliquées pour calculer le coût d’une assurance emprunteur, à savoir, sur la base du capital restant dû et sur la base du capital emprunté.

Calcul du coût de l’assurance emprunteur sur la base du capital restant dû

Le Taux Annuel Effectif Assurance ou TAEA est un indicateur exprimé en pourcentage du capital initial et qui représente le coût d’une assurance de prêt immobilier. Le TAEA est utile pour comparer les offres d’assurance et le taux d’intérêt peut y être ajouté pour avoir une estimation du coût du crédit. En général, les assureurs alternatifs privilégient le calcul des primes de l’assurance emprunteur sur la base du capital restant dû. Pour cette méthode, le montant des cotisations évolue en fonction de l’amortissement du capital. Étant donné que les intérêts du capital emprunté constituent une grande partie des mensualités, les primes sont plus élevées en début de prêt. Elles diminuent au fur et à mesure du remboursement du capital, car le montant de ce dernier est également de moins en moins élevé. À noter que l’âge du souscripteur est également un facteur qui influe sur les primes de l’assurance. En effet, le niveau de risque lié à l’âge de l’emprunteur augmente au fil des années entraînant une augmentation des primes d’assurance.

Calcul du coût de l’assurance emprunteur sur la base du capital emprunté

Les banques optent généralement pour le calcul du coût de l’assurance emprunteur sur la base du capital emprunté. Ce mode de calcul se réfère sur le capital initial et non sur le capital restant dû, de ce fait, le montant de la cotisation mensuelle reste constant jusqu’à la fin du remboursement du crédit. D’autre part, le calcul du Taux Effectif Global ou TEG du prêt prend en compte la prime d’assurance. Ainsi, le calcul du coût mensuel de l’assurance de prêt immobilier s’effectue en multipliant le montant du capital emprunté par le taux de l’assurance. Le résultat obtenu est ensuite à diviser par 12 mois. Quant au coût total de l’assurance emprunteur, il se calcule en multipliant le coût annuel par la durée de remboursement du crédit. À titre d’exemple, pour un capital emprunté d’un montant de 100 000 euros sur 15 ans avec un taux d’assurance de 0,36%, le calcul de la prime mensuelle de l’assurance est le suivant : 100 000 x 0,36/12, soit 30 euros. Quant au coût total de l’assurance, il est obtenu de la façon suivante : 360 euros x 15 ans, soit 5 400 euros.

COMPAREZ LES ASSURANCES emprunteurs
Obtenez une estimation gratuite en moins de 3 minutes !